30 RUELLE DU CROCQ 95270 ASNIERES-SUR-OISE
DU LUNDI AU VENDREDI
DE 9H00 à 18H00
06 58 77 21 02

Handicap et domotique: témoignage et choix de Max, tétraplégique

Pour certains, la domotique peut représenter un luxe ou un confort supplémentaire, pour d’autres il s’agira d’une solution très utile au quotidien. Max, auteur d’articles sur le blog de référence Maison et domotique est une personne à mobilité réduite qui va nous décrire sa vie dans une maison connectée. Nous allons comprendre comment la domotique change son quotidien et lui permet d’être plus autonome.

Pour beaucoup de gens, le confort proposé par les objets connectés ou la domotique peut sembler futile et reflète même une certaine paresse de la société moderne. Pour certaines personnes, toutefois, ce confort n’est pas juste un petit « plus », mais un vrai soulagement : les personnes dépendantes, avec des difficultés motrices, ou encore les seniors. Max, notre spécialiste audio, est justement une personne à mobilité réduite, en fauteuil roulant depuis 27 ans. Ce que l’on nomme un « faux » tétra, car plus proche d’un paraplégique que d’un tétraplégique. Nous nous sommes d’ailleurs rencontrés en parlant domotique, certains appareils pouvant grandement lui faciliter la vie.

 

1- Pour débuter ce nouvel épisode, peux-tu nous dire qui est Max et quel est ton Background ?

Alors j’ai 41 ans et heureux papa d’un garçon de 8 ans, je me situe entre Orléans et Blois en Sologne pas très loin de chez Cédric. J’ai eu mon accident en 1991 donc en fauteuil depuis 27 ans.

 

2- Peux-tu nous décrire la nature de ton handicap ?

Alors je suis ce que l’on nomme un « faux » tétra, en gros je suis plus proche d’un paraplégique que d’un tétraplégique…

 

3- Sans domotique, comment aurais-tu procédé au quotidien ?

Ben comme toutes les personnes en situation de handicap, mais en moins simple ! C’est quand même plus simple d’ouvrir tous ces volets à la voix ou par un simple bouton, que de le faire manuellement sur chaque volet.

 

4- Estimes-tu être entièrement autonome grâce à ta maison connectée ?

Franchement on en est pas loin, je dirais oui à 90%, là ou ça devient galère c’est quand il y a plus d’électricité ce qui arrive très souvent par chez moi.

J’ai bien un groupe électrogène pour dépanner, mais pas trouvé encore comment le rendre autonome au démarrage en cas de panne de courant.

 

6- Quels autres dispositifs intéressants connais-tu, qui peuvent changer le quotidien de personnes présentant d’autres types de handicaps ?

Difficile de répondre, cela dépend vraiment du handicap de chacun. Je conseillerais tout de même un Google Home car il y a beaucoup de handicaps par rapport aux mains, pour tenir une télécommande, appuyer sur un bouton pour déclencher une action… Même si tu parles pas très bien car tu as un handicap à la voix, le Google Home arrive facilement à comprendre. Et ça peut servir à d’autres personnes dans le foyer sans forcément avoir un handicap. Mon fils l’utilise par exemple pour activer de la musique, fermer les volets ou même pour faire les devoirs.

 

7- Au niveau de l’installation de ta maison connectée, as-tu pu trouver un professionnel facilement ?

En fait, la rencontre avec Dorian a été l’élément déclencheur et c’est lui qui m’a aidé à 100%. Après, j’essaie de me débrouiller tout seul pour la création de scénarios.

 

8- Quelles sont les précautions à prendre à l’heure d’installer de la domotique ?

Essayer de rester dans des protocoles ouverts, pas s’enfermer dans des protocoles propriétaires en achetant un produit X, incompatible avec un produit Y. J’ai fait ces erreurs au démarrage, tout comme l’achat de produits non adaptés à mes besoins. Prenez le temps de bien comprendre ce que vous avez besoin et ce que vous pouvez prendre pour bien le faire. Ne pas se jeter sur une nouveauté et éviter le superflu.

 

9- As-tu créé des automatismes et scénarios, si oui, peux-tu nous les décrire ?

Oui, principalement pour fermer ou ouvrir les volets matins et soirs et l’enclenchement de l’alarme ce qui comprend la fermeture des volets, le verrouillage de la serrure et présence avec lumière au besoin quand je quitte mon domicile et durant la nuit.

 

10- Connais-tu d’autres automatismes et scénarios permettant de faciliter la vie d’une personne à mobilité réduite ?

Toujours pareil, cela dépend vraiment du handicap. Je pense vraiment qu’il faut réfléchir en amont à ce que l’on a besoin comme aide avant d’investir dans quoi que ce soit pour sa futur maison connectée.

 

11- Estimes-tu que la domotique facilite ou rend plus difficile ton quotidien ?

C’est indéniable, encore plus depuis l’arrivée des assistants vocaux type Google Home. Pouvoir ouvrir ces volets à la voix, commander ces lumières ou encore éteindre/allumer son téléviseur à la voix est un réel confort.

 

12- En cas d’urgence, conseilles-tu une méthode efficace pour alerter les secours ?

Alors moi je suis équipé de la dernière Apple Watch avec 4G et franchement c’est la meilleur façon de pouvoir joindre famille ou secours en cas de chute ou problème.

 

14- Penses-tu que pour la nature de ton handicap, la domotique représente un bon investissement ?

Oh que oui, par contre tout ne s’est pas fait en 1 jour. Ça a été des investissements petit à petit par l’aspect financier et puis pour trouver les bonnes configurations. Cela te change la vie ! Ne pas avoir à te déplacer et simplement le faire à la voix, cela change tout. Par exemple, hier, j’ai utilisé mon Google Home pour activer un minuteur pour préparer mon repas et je n’ai donc pas eu besoin de me déplacer.

 

15- La domotique peut-elle s’adapter à tous les handicaps ?

Oui clairement, encore plus depuis l’arrivée du contrôle par la voix. Par exemple, un aveugle peut contrôler sa maison connectée par la voix.

 

16- Penses-tu que les assistants vocaux vont réellement changer le quotidien de personnes à mobilité réduite ?

C’est obligatoire, quel gain de temps et confort de faire quelque chose par la voix plutôt qu’avec ses mains, surtout quand on a des difficultés avec ses mains pour manipuler une commande ou appareil. Après mon entourage est sceptique par rapport au fait qu’on peut être constamment sur écoute mais honnêtement, je n’ai rien à cacher ! Par rapport à ce que cela m’apporte, je ne me pose pas la question.

 

17- Existe-t-il des aides financières pour obtenir une maison connectée ?

Je n’étais pas au courant mais je me suis renseigné. À priori (mais je ne suis pas sûr), on peut demander en extra légal à la securité sociale étant donné que ce n’est pas au journal officiel comme type d’aides. La MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) peut apporter des aides mais je n’en suis pas certain car un professionnel devrait conseiller une ergothérapeute qui va regarder ce que tu as besoin. Je pense que ça doit être faisable.

 

18- Comment vois-tu la domotique de demain pour avoir davantage d’autonomie et confort au quotidien ?

Franchement je n’en sais rien, j’avoue être déjà comblé de ce que j’utilise au quotidien. Il y a peut-être un effort à faire sur la qualité et la puissance côté reconnaissance vocal pour comprendre encore mieux les choses. Mais je suis certain que le meilleur reste à venir !

 

19- Pour finir, as-tu un message à transmettre à toutes les personnes ayant des difficultés de mobilité ?

Faite comme moi, simplifiez-vous la vie grâce à une maison connectée. Elle est simple à utiliser du moment qu’on sait ce que l’on veut faire avec… Et c’est vraiment un confort au quotidien !

 

Vous avez un projet vous souhaitez le partager avec nous Cliquer ICI